Au revoir ma princesse d'amour

T'aimer c'est aussi savoir quand te laisser partir... C'est pourquoi il y a maintenant un petit ange de plus dans le ciel.

Merci de m’avoir choisie pour être ta maman. Ce fut un immense privilège de t’aimer et de prendre soin de toi. Merci pour les quinze ans sept mois et trois jours de bonheur. Ta présence fut un des plus beaux cadeaux que je me suis offert.

Dès que j’ai posé les yeux sur toi, le 20 décembre 2004, j’ai su que j’avais affaire à une petite fille avec du caractère. Malgré ta stature miniature, tu étais forte, fonceuse et décidée. Tu réussissais toujours à avoir ce que tu voulais. Tu étais aussi douce, charmante et tellement attachante.

Ensemble, nous avons vécu tellement de choses souvent très heureuses, mais parfois moins comme le départ de Colo. Un grand deuil, une peine d’amour où tu m’as accompagnée tout en vivant ta propre tristesse. Cette épreuve nous a beaucoup rapprochées. Tu as apaisé ma douleur sans même demander quoique ce soit en retour. Merci Mini d’avoir été là pour moi.  

Hier, c’était à mon tour se te soutenir dans un moment difficile, mais j’avoue que j’aurais préféré te garder pour toujours. Je ne m'attendais pas du tout à un départ aussi précipité. C’est fou comme tout peut changer rapidement en quelques heures.

Je souhaitais que tu choisisses l’heure de ton départ comme l’a fait Colo, mais au fond de moi j’avais des doutes. Vous étiez si différents, votre décès l’a été tout autant.

Mini, mon bébé d’amour, je veux que tu saches que c’est par amour que je t’ai aidée à partir. Je ne pouvais pas laisser les crises d’épilepsie malmener ton petit corps frêle plus qu’elles ne l’avaient fait dans les dernières trente-six heures. Ça aurait été de mal en pis. Je me sentais si impuissante face à ta confusion et ton épuisement après les crises, que je ne pouvais faire autrement que vouloir t’éviter de pires souffrances.

Vers 16h25 le 23 juillet 2020,ma princesse, ma souris, mon petit cœur d'amour, tu as traversé le pont de l'Arc-en-ciel en douceur. Une douceur à ton image tout comme je l’espérais.

Dans l'intimité de notre maison, tu es partie entourée de ceux qui t’aiment le plus au monde. Ton papa, Milo et moi t’avons accompagnée du mieux que nous le pouvions. En  larmes, je t'ai bercée jusqu'à ton dernier souffle et bien après, comme pour m'accrocher à chaque parcelle qu'il restait de toi. Je ne voulais pas te laisser partir, mais ton petit cœur d’athlète ne battait plus sous mes doigts…

Malgré la douleur et l'énorme vide ressenti, je sais que tu étais prête pour ton dernier voyage. Tu n’as pas lutté. Tu étais calme et détendue. Ce souvenir de toi si paisible me réconforte dans ma décision. De plus, je n’oublierai jamais le regard que tu as porté sur moi, quelques minutes avant te dire au revoir. Tu as levé les yeux, tu m’as regardée comme si tu pouvais me voir, comme pour me dire que tout était correct.

Tu es maintenant libérée mon amour. Tu pourras à nouveau courir sur la plage, cheveux au vent, tant que tu le désire. Tu as retrouvé ton frère bien-aimé et tu ne souffres plus.

Aujourd’hui, c’est le cœur en miettes que j’écris ces quelques lignes. Je vis une autre grande peine d'amour.

Un chapitre représentant plus de 15 ans de ma vie vient de se terminer. Avec toi, tu emportes le dernier lien concret qu’il me restait avec Colo… Je dois maintenant apprendre à vivre sans toi, me refaire un quotidien et apprivoiser ton absence. Avec le temps et ton aide, je vais y arriver.

Je vais prendre soin de mon cœur et tenter de le raccommoder avec des fils de souvenirs heureux.

Repose en paix. Amuse-toi, cours et embrasse Colo pour moi. J’ai déjà hâte de te revoir. Je sais qu’un jour nous serons à nouveau réunis, tous les trois comme dans le bon temps.

Je t'aime ma princesse, ma souris, ma belle Mini d'amour.

Merci à mon chum d'avoir capté rapidement cette image. Ce n'est pas la meilleure photo de moi, mais elle représente mon émotion moins d'une heure avant que Mini déploie ses ailes d'ange.

Pour finir, voici quelques images de Mini à travers le temps. Elle n’a jamais vraiment aimé jouer au modèle, mais elle le faisait pour me faire plaisir. Je crois qu’elle savait l’importance que ces photos avaient pour moi.

Je l’ai moins photographiée dans la dernière année, elle ne voyait plus alors ça rendait les choses difficiles. En plus, la médication lui avait fait perdre presque que tous ses beaux cheveux soyeux. Heureusement, je ne compte plus les belles photos que j’ai d’elle et je sais qu’elles m’aideront à vivre mon deuil.

Chiens yorkshire chiot et adulte
Avec Colo, le 29 décembre 2004
Deux chiens yorkshire à l'automne
Avec Colo, le 2 novembre 2008
Yorkshire à la Saint-Valentin
Avec Colo, en février 2011
Portrait chien yorkshire femelle
Portrait de ma princesse le 20 janvier 2015
Avec moi, le 26 août 2016
Petite yorkshire qui court à la plage
Heureuse sur la plage d'Haldimand, le 14 août 2017
Chiens yorkshire dans les tulipes
Avec Milo, le 27 mai 2019
Le jour de ses 15 ans, le 15 octobre 2019
Mon bébé, le 29 octobre 2019
Sa dernière séance photos, le 22 juin 2020