mon histoire

mon enfance

Mon frère, Sania et moi en 1983.

J’ai grandi dans une maison sans animal ou presque. Mon père étant allergique et asthmatique, seuls un hamster et des poissons ont fait partie de notre famille. Je n'ai donc pas eu le privilège de grandir avec un chien, mais nous avions Sania chez notre grand-mère maternelle. Mon frère et moi l’aimions beaucoup. C’est avec elle que j’ai créé des liens pour la première fois avec un animal. Sania était douce et tellement patiente avec nous.

Un jour, alors que j'étais encore très jeune (6-7 ans), Sania a traversé le pont de l'Arc-en-ciel. J'ai malheureusement peu de souvenirs de cette période. Par contre, elle a continué à vivre dans nos cœurs.

Peu de temps avant le départ de Sania, j’ai été attaquée par un petit chien. Il était sorti comme une flèche de sa niche en aboyant. J’étais petite et j’ai eu très peur. En voulant m’enfuir, je suis tombée et me suis frappée le front au sol. Une grosse prune m’a rappelée l’incident pendant plusieurs jours. Même si je n’ai pas été blessée gravement, cet événement m’a marquée et j’ai mis beaucoup de temps à refaire confiance aux chiens. Je suis restée craintive pendant des années.

la grande ville

Peu de temps avant mon dix-septième anniversaire, j’ai quitté ma ville natale, Gaspé, pour aller étudier le design de mode masculine à Québec. Même si cette nouvelle vie me plaisait beaucoup, j’ai vite réalisé que le bord de la mer, les magnifiques paysages et les grands espaces faisaient partie de moi. Autant j’avais voulu partir de la Gaspésie, autant son air salin me manquait. Chaque année, je passe mes vacances estivales chez ma mère, face à la plage de Haldimand. Cette même plage où tant de mes souvenirs d’enfance reposent et revivent dès que je mets les orteils dans son sable blond. Cette dose annuelle de vitamin sea m’est nécessaire et me permet de décrocher complètement de ma vie de banlieusarde. La nature occupe une grande importance dans ma vie.

Mini, Colo et moi sur la plage de Haldimand en juillet 2014.

Le début d'une belle histoire d'amour

Au début des années 2000, Paris Hilton et Tinkerbell étaient dans tous les médias. La starlette avait d’ailleurs profité de la popularité de sa petite chihuahua pour lancer une collection de vêtements et accessoires pour chiens nommée LittleLily. Pourquoi je vous parle de Paris Hilton? Eh bien! aussi étrange que ça  puisse paraître, c’est elle qui m’adonnée envie d’adopter un chien!

Je ne voulais pas n’importe quelle race de chien.  Je cherchais un petit chien de sacoche que je pourrais emmener partout avec moi. César Milan ne serait pas content de lire ces lignes, mais c’est la vérité. Je voulais un bébé poilu!

En faisait mes recherches pour trouver un éleveur de chiens de petite race, je suis tombée sur un élevage de Yorkshire Terrier situé non loin de chez-moi. Je dois l’admettre, à part qu’ils étaient de deux couleurs, je ne connaissais absolument rien sur ces petits chiens. J’ai pris rendez-vous pour aller rencontrer les chiens à l’adoption. J’étais loin de me douter que ma vie changerait à ce point.

Lorsque j’ai vu Colo, nommé Destroy Mafia Boy à l’époque, ce fut le coup de foudre! Je suis tombée sous le charme de sa petite tête rousse et sa maladresse. Le 20 mars 2004, malgré une tempête de neige, je suis allée finaliser les papiers d’adoption et j’ai ramené mon bébé à la maison.

Neuf mois plus tard, le 21 décembre 2004, j’affrontais une autre tempête de neige, mais cette fois pour aller chercher Mini.

Colo et Mini en décembre 2004.

La photographie

Par amour pour Colo, j’ai eu envie de capter tous ces petits moments éphémères, qui passent toujours trop vite, et de les immortaliser. J’ai pensé qu’avec les photos, je pourrais me rappeler tous les détails de notre quotidien. Vous savez, ces petits moments que nous prenons souvent pour acquis jusqu'au jour où ils se terminent.

J’avais déjà un gros intérêt pour la photo, mais avec Colo, c’est devenu une passion. Au fil des années, j’ai suivi plusieurs formations afin de m’aider à parfaire mon art et définir mon style. Je me suis même rendue jusqu’à Barcelone pour  être formée par trois photographes animalières de renommée mondiale.

Ma carrière de photographe débuta officiellement en 2008, après qu’une amie eut partagé ses photos de maternité, de nouveaux-nés ainsi que de mariage avec toutes ses connaissances. La demande fut grandissante pour mes images et ma carrière de photographe professionnelle prit son envol. Avec le temps, je me suis spécialisée en photographie pour animaux. Après tout! c’est un petit chien roux qui a allumé cette flamme en moi.